Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En Grande-Bretagne, les dernières études démographiques indiquent que les enfants déclarés comme musulmans dépassent les autres groupes d'enfants dans certaines villes. Un phénomène aux facteurs multiples.

S'il est interdit en France de poser la question de l'appartenance religieuse lors des recensements, il n'en est pas de même outre-Manche où les résidents peuvent communiquer de telles informations.

Selon des données collectées en 2011, dans certaines villes emblématiques, les enfants déclarés de confession musulmane dépasseraient désormais le groupe des enfants qualifiés de chrétiens, et le troisième groupe, composé d'enfants juifs, hindous, sikhs, athées ou agnostiques.

Ecarts marqués

Ainsi Birmingham, la deuxième ville du Royaume-Uni, comptait cette année-là 97.099 enfants dans le premier groupe, 93.828 dans le second et 87.696 dans le troisième. Soit la majorité relative. Des tendances comparables sont observées dans des villes de moindre envergure, comme Bradford ou Leicester, rapporte la presse britannique.

Dans certains secteurs, les écarts sont encore plus marqués. Ainsi, dans le district de Tower Hamlets, qui appartient au Grand Londres, on comptait 34.597 enfants "musulmans", 8.995 enfants "chrétiens", et 12.498 enfants d'une autre ou sans religion.

Causes et perspectives

La conjonction de plusieurs phénomènes explique ces données démographiques. Selon le professeur Ted Cantle, de la fondation ICoCo, qui oeuvre au dialogue intercommunautaire, ces statistiques découlent de la poursuite de l'immigration venue du sous-continent asiatique, de la forte natalité dans ces communautés et du retrait progressif des communautés blanches hors des quartiers à forte présence immigrée. Selon le Pr Cantle, cité par le Daily Mail, ce phénomène peut conduire à des situations de ghetto ou de ségrégation inquiétants.

Ces tendances locales et ponctuelles ne sauraient être extrapolées à l'échelle du royaume. Selon les mêmes données statistiques, dans l'ensemble de la Grande-Bretagne, sur 45,5 millions de personnes recensées, 27,9 déclarent se rattacher au christianisme, à comparer à 1,8 millions de résidents qui se réclament de l'Islam. Alors que les Britanniques sont traumatisés par la présence de djihadistes britanniques dans les rangs de l'Etat islamique, ces données doivent être manipulées avec précaution.

http://www.directmatin.fr/monde/2014-09-15/les-bebes-musulmans-majoritaires-birmingham-691356

Les bébés musulmans majoritaires à Birmingham
Tag(s) : #Etat du monde

Partager cet article

Repost 0