Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le psychiatre qui a examiné, ce mercredi, le jeune homme de 24 ans, qui a tué son père et sa soeur, mardi, ne retient pas le coup de folie. Le meurtrier est jugé responsable de ses actes. L’expert psychiatre conclu à une altération de son discernement mais il écarte l’hypothèse d’une abolition de celui-ci.

Le drame s'est noué dans la maison familiale de Pontoise dans la nuit de lundi à mardi. Armé d'un couteau de cuisine, le jeune homme a également blessé très grièvement l’ami de sa soeur.

Il été déféré ce mercredi soir devant un juge d’instruction pour être mis en examen dans le cadre de l’information judiciaire ouverte par le parquet de Pontoise pour assassinats et tentative d’assassinat. Le procureur, Yves Jannier, qui retient donc la préméditation, indique qu’il va requérir son placement en détention provisoire «compte-tenu de l’extrême gravité des faits».

«Une force extérieure lui commandait de tuer les membres de sa famille»

Entendu ce mercredi par les enquêteurs, «il a indiqué qu’une force extérieure lui commandait de tuer les membres de sa famille», confie Yves Jannier. Une force extérieure qu’il n’a pas vraiment explicité, mais qui a peut-être un lien avec sa religion. Il s’était converti à l’islam depuis plusieurs années. Une conversion qu’il a abordé avec les enquêteurs de Cergy, lesquels envisagent aussi un lien avec l’actualité internationale et le terrorisme islamiste. «Il en a parlé», indique le procureur. «Mais il l’évoque d’une telle façon qu’il est difficile de penser que cela puisse être la clé du problème. Il faut prendre cela avec beaucoup de prudence au stade ou nous en sommes. Il dit aussi qu’il ne ne souhaite que du bien à sa famille, qui lui a donné de l’amour. Il n’y a pas de haine ni de rancoeur envers ses proches dans son discours.»

Son comportement au cours des heures précédent le drame ne laissait pas non plus entrevoir une telle issue. Il n’y a pas eu d’actes de violences contre les membres de sa famille plus tôt dans la soirée quand, vers 22 heures les pompiers sont appelés pour le conduire à l’hôpital psychiatrique, avec son accord. «Il s’agissait de troubles de comportement. Sa famille était inquiète de le voir, par exemple, couché dans la cuisine» indique Yves Jannier. Il s’échappera de l’hôpital de Pontoise vers 2 h 30 du matin mardi, pour rejoindre le pavillon et passer à l’acte.

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/pontoise-pas-de-coup-de-folie-pour-le-jeune-meurtrier-24-09-2014-4161291.php

Pontoise, hier. Quand les policiers sont arrivés devant cette maison, alertés par la sœur du jeune homme, ce dernier s’est présenté à eux maculé de sang. L’enquête devra notamment déterminer son état de santé psychique

Pontoise, hier. Quand les policiers sont arrivés devant cette maison, alertés par la sœur du jeune homme, ce dernier s’est présenté à eux maculé de sang. L’enquête devra notamment déterminer son état de santé psychique

Tag(s) : #Faits divers

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :