Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Plus de 200 personnes de groupuscules d'extrême gauche (antifas) se sont réunies samedi après-midi à Genève sur la plaine de Plainpalais à l'appel du mouvement "dance against police". Elles ont défilé dans le quartier en marge du cortège historique organisé pour les 200 ans de la gendarmerie genevoise. (http://www.ghi.ch/le-journal/geneve/des-activistes-menacent-de-perturber-le-defile-de-la-police)

Les participants entendaient marquer leur "opposition claire à cette propagande immonde". Selon eux, la rue n'appartient ni à la police ni à l'armée dans un Etat démocratique. Ils entendent aussi dénoncer la dérive sécuritaire du canton.

Les manifestants n'avaient pas demandé d'autorisation pour ce rassemblement, a indiqué à l'ats Eric Grandjean, porte-parole de la police du canton de Genève. L'appel à la manifestation a été relayé sur Facebook et le réseau antifasciste à Genève. Certains étaient masqués.

Thierry Cerutti, député MCG au Grand Conseil et également gendarme, estime que l’affiche porcine est d’un mauvais goût total. «Ces groupuscules se comportent de façon totalitaire, en contradiction avec certaines valeurs qu’ils prétendent défendre. La rue appartient à tout le monde», rappelle-t-il. Avant de conclure: «Concernant d’éventuels débordements, j’espère qu’ils resteront dans l’idéologie Bisounours».


Le quartier a été bouclé par un important dispositif policier. Les forces de l'ordre étaient munies de fusils à balles en caoutchouc et de gaz à lacrymogènes. A la Place du Cirque, la police a essuyé des jets de peinture et de canettes de bière, alors que des badauds observaient la scène.

A 15h15, alors que le cortège historique n'avait pas encore atteint la Place Neuve, l'ambiance était extrêmement tendue aux abords du boulevard Georges-Favon. Les forces de l'ordre ont bloqué toutes les rues perpendiculaires au boulevard, et ont tenté de contenir les manifestants dans le secteur de la rue des Bains, ces derniers se déplaçant en nombre et étant déterminés à rester dans le secteur.

Des jets de bouteilles et de pétards ont eu lieu, ainsi que des harangues aux abords de la place du Cirque. La circulation au centre ville est totalement bouchée.

Dans le même temps, sur la place Neuve, les autorités de la Ville et du Canton attendent sous le soleil et sur une tribune officielle aux deux-tiers pleine, l'arrivée du cortège.

A 15h45, les manifestants sont allés au contact avec la police à la hauteur de la rue Gourgas. Tout en jetant des projectiles en direction des policiers qui ferment l'accès à l'avenue du Mail, ils ont brisé les vitres de deux voitures garées dans la rue, et ont tenté de mettre le feu à l'une d'elles en lançant un objet pyrotechnique à l'intérieur de l'habitacle. Le feu a été évité au moyen d'un extincteur.

A 16h, les forces de l'ordre viennent de tirer des gaz lacrymogènes à l'angle de la rue des bains et du boulevard Carl-Vogt. Ils ont décidé de charger contre les groupuscules de manifestants, qui prennent la fuite en direction des bords de l'Arve. Auparavant, ces derniers s'étaient munis de pierres prises sur le chantier du nouveau musée d'éthnographie.

A l'heure actuelle, les pompiers sont en train d'accéder à la rue, escortés par une vingtaine de policiers à pieds. Les manifestants, parmi les plus déterminés, sont en train de se disperser en direction du boulevard Carl-Vogt.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Des-manifestants-tentent-de-perturber-le-defile-historique-de-la-police/story/28434797

http://www.romandie.com/news/Geneve-manifestation-dopposants-au-defile-de-la-police/524024.rom

http://www.ghi.ch/le-journal/geneve/des-activistes-menacent-de-perturber-le-defile-de-la-police

Genève : manifestation d'opposants au défilé de la police
Tag(s) : #Etat du monde

Partager cet article

Repost 0