Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le ministre de la Défense, Karidjo Mahamadou, a annoncé le 1er septembre à la télévision nationale que le Niger a un nouvel avion présidentiel. Il s'agit d'un Boeing 737-700 qui a été réceptionné le 31 août. Le président de la République nigérienne Mahamadou Issoufou l'a acquis pour un montant d'environ 20 milliards de francs CFA, soit approximativement 30 millions d’euros. Beaucoup trop cher selon l'opposition, pour l’un des pays les plus pauvres du monde, classé 187e et dernier pays en termes de développement humain selon l’ONU. Ajoutés à cette somme les 7 milliards de francs CFA destinés à la reconstruction du hangar permettant d'accueillir ce nouvel avion.

Une situation d’autant plus incroyable que le Niger reçoit une aide internationale très importante, notamment de la France chaque année, que la famine et les inondations maintiennent les populations dans un état de famine constant, que les hôpitaux manquent de matériel et de médicaments, que les infrastructures sanitaires sont déplorables, que les écoles ne sont plus aux normes sécuritaires, et que le Niger possède d’importantes ressources naturelles, notamment l’uranium et le pétrole.

Il y a deux ans alors que l'achat de l'avion était discuté au Parlement, plusieurs voix s'étaient élevées pour demander des explications aux autorités. Une rumeur faisait alors état d'une aide budgétaire d'Areva pour permettre à Niamey d'acquérir un nouvel appareil. Rumeur démentie par le gouvernement et le groupe nucléaire français.

Le Boeing 737-700 acheté participera au « rayonnement de notre illustre République » s’est vanté le ministre de la Défense Karidjo Mahamadou, le leader du Parti Nigérien pour la démocratie et le socialisme (PNDS).

Le montant de l’aide publique globale de la France au Niger est largement supérieur chaque année aux 30,5 millions d’euros qu’a coûté cet avion. Cette aide publique est largement dilapidée par l'Agence française de développement (AFD). Des fonds gaspillés en pure perte puisque c’est un avion américain qui a été choisi.

En 2010, l’AFD a distribué près de 7 milliards d’euros, quasi exclusivement dans les pays africains – les fonds qui ne sont pas investis à perte en Afrique le sont en Outre-Mer. Cet organisme dispose d’effectifs pléthoriques : 1 715 fonctionnaires, dont beaucoup de cadres avec de très hauts salaires, y travaillent, rattachés aux ministères de l’Économie, des Affaires étrangères et de l’Intérieur.

L’AFD a longtemps été dirigé par l’israélite Dov Zerah, un énarque dont l’activité économique dans les plantations de coton en Afrique n’ont pas empêché la nomination à la tête d’une institution chargée du développement économique de ce même continent.

De 1993 à 1999, il occupe des postes de direction de cabinets, cabinets des ministres de la Coopération, puis de l’Environnement, puis du commissaire européen chargée de la recherche, de l’innovation, de l’éducation, de la formation et de la jeunesse.

De 1999 à 2002, il est président de la Compagnie cotonnière (COPACO) et président de Dagris (Développement des agro-industries du sud) ex-Compagnie française pour le développement des fibres textiles (CFDT), holding de sociétés cotonnières implantées dans une trentaine de pays principalement africains.

Il est conseiller municipal de Neuilly-sur-Seine, la ville dont Nicolas Sárközy était maire ; c’est d’ailleurs Nicolas Sárközy qui l’a nommé à la tête de l’AFD. Dov Zerah est également administrateur du consistoire central israélite.

En 2013, il a été remplacé par Anne Paugham, une énarque mondialiste de gauche qui a notamment publié un rapport pour Terra Nova, un cercle de pensée proche du Parti socialiste.

Si l’AFD propose beaucoup de prêts – dont certains à taux 0 -, il ne faut pas oublier que les Français ne revoient souvent jamais leur argent ; c’est ainsi que la dette de la Côte d’Ivoire de près de 3 milliards d’euros a été annulée par le gouvernement français il y a quelques mois.

http://jeune-nation.com/2014/09/8816-au-niger-ou-laide-de-la-france-depasse-les-50-millions-le-president-soffre-un-avion-a-30-millions/

http://www.rfi.fr/afrique/20140902-niger-nouvel-avion-presidentiel-30-millions-euros-polemique/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dov_Zerah

Niger: l’achat d’un nouvel avion présidentiel fait polémique
Tag(s) : #Etat du monde

Partager cet article

Repost 0