Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le professeur de religion islamique d’Anderlecht Yacob Mahi suspendu pour avoir incité des élèves à maltraiter d’autres élèves

Yacob Mahi, professeur de religion islamique à l’athénée royal Leonardo da Vinci (Anderlecht), est « suspendu préventivement » pour 3 mois par la ministre pour avoir incité des élèves de sa classe à exercer de mauvais traitements sur d’autres élèves. Une instruction judiciaire a été entamée, selon Le Soir.

Pour rappel, en mars, après le massacre de la rédaction de Charlie Hebdo par deux islamistes, des bagarres avaient opposé des élèves de l’athénée, et c’est dans ce cadre que Yacob Mahi, déjà bien connu pour son hypocrisie et ses positions proches des thèses des Frères mulsulmans et de l’islamisme de Tarik Ramadan avait émis des doutes sur la réalité de l’attaque contre Charlie Hebdo, laissant entendre comme T. Ramadan que cela pouvait être un complot anti-musulman.

Le 30 mars dernier, il avait été entendu par les préfets chargés de l’enquête, suite aux plaintes des élèves agressés. Mahi était-il à l’initiative d’une pétition signée par des élèves musulmans pour demander la démission d’un professeur d’histoire qui avait défendu la liberté d’expression de Charlie Hebdo lors d’un débat après l’affaire Charlie ? Ce débat et cette pétition auraient pu être à l’origine du tabassage du jeune Amadou qui avait refusé de signer. Le professeur Mahi nie ces accusations. Il se défend en accusant les médias, les réseaux sociaux, en dénonçant les « mensonges » d’Amadou et les “accusations mensongères d’adultes ingrats, irresponsables et utilitaristes”.

Mahi s’était plaint dans une lettre ouverte de la « pensée unique » de la société belge « où l’on entretient la peur pour stigmatiser une communauté de foi (l’Islam) » et où « on prétend épargner la société d’un islamisme rampant« .

Et de menacer, en ajoutant qu’il « ose espérer que les médias ne vont pas accroître l’exaspération et la radicalisation des jeunes citoyens belges musulmans.Toute forme de marginalisation, sur la base d’informations mensongères et d’analyses inadéquates, dessert les devenirs d’un islam enraciné en Belgique.

L’attitude de Tarik Ramadan, de Yacob Mahi et d’autres prédicateurs musulmans qui pratiquent en permanence le double discours et l’hypocrisie, en appelant de leur voeu un islam rétrograde doit en effet être dénoncée. La pensée unique est celle qui interdit de mettre en cause ces sinistres sires. Après les attentats de Paris et de Copenhague, après les événements de Verviers, au moment où tout le Moyen Orient bascule dans une violence épouvantable et où des centaines de milliers de musulmans s’apprêtent à traverser la Méditerranée, il faut interdire à des prédicateurs comme Mahi d’exercer leur influence néfaste sur la jeunesse musulmane en Belgique. Si les faits reprochés à Mahi s’avèrent exacts, qu’il lui soit définitivement interdit d’enseigner. Impossible de l’expulser, il est belge.

http://lepeuple.be/le-predicateur-yacob-mahi-suspendu/46013

Le professeur de religion islamique d’Anderlecht Yacob Mahi suspendu pour avoir incité des élèves à maltraiter d’autres élèves
Tag(s) : #Communautarisme

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :