Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un doctorant du président honoraire de l’APHG (Association des Professeurs d’Histoire et de Géographie) professeur d’histoire nord-américaine à l’Université de Paris 8 Saint-Denis s’est vu notifier le refus de la soutenance de sa thèse par les deux pré-rapporteurs de son jury, seulement quelques jours avant la date prévue, par la direction de l’Ecole doctorale 31 de l’Université de Paris 8.

Ce sont les expressions employées dans la thèse et notamment dans le titre, estimées inappropriées parce que potentiellement génératrices de tensions, qui ont valu au jeune homme ce cavalier refus de la part de l’administration, sans même que le jury n’ait pu évaluer par lui-même de la pertinence du sujet et de son contenu.

Le titre de l’objet du délit : « Hollywood : le prêtre et le nabab. Les relations de la religion avec le cinéma américain de 1934 aux années 2000 »

Le doctorant y aborde notamment la question des Juifs et des Arabes dans l’univers du cinéma américain, un sujet dorénavant considéré comme tabou au 21e siècle, semble-t-il, car l’autocensure et l’abandon du débat intellectuel et démocratique valent mieux que de risquer la stigmatisation d’une religion…

L’APHG a fait part de son inquiétude face à un climat totalitaire régnant dans l’Université touchée par « une sorte de police de la pensée qui censure et désavoue l’expertise d’universitaires seuls qualifiés pour juger de la soutenabilité d’une thèse ».

http://www.aphg.fr/Une-these-insoutenable-a-l

Tag(s) : #Deliquescence

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :