Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées

François Hollande, celui-là même qui réclamait lors de sa campagne de 2012 la suppression du mot « race » de la Constitution, a choisi de faire de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une grande cause nationale, là où les Français auraient plutôt attendu une lutte contre le chômage et la précarité, contre les racailles, contre les pédophiles, contre les pourfendeurs de liberté d’expression. Les propos jugés comme tels devront donc relever du droit pénal et non plus du droit de la presse, avec la précision que « le caractère aggravant de la connotation antisémite d’un délit serait renforcé ».

En 2013, l’Assemblée Nationale avait supprimé la notion de racesmais comme il était important de conserver l’opportun racisme pour servir de prétexte à davantage de surveillance et de répression des Français, les députés socialistes avaient fait adopter un amendement affirmant que si « la République combat le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie. Elle ne reconnaît l’existence d’aucune prétendue race ». L’arnaque sentait déjà très mauvais.

Un plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme en 40 mesures va donc voir le jour ciblant internet, l’Education Nationale, la Justice, la police, etc. Une aide « spécialisée » sera dispensée aux victimes sans qu’il soit précisé de quelle manière. Sans doute fera-t-on appel à des interprètes arabes… ? Et comme il s’agit de faire les choses en grand, un label sera même créé pour l’occasion afin de récompenser les associations zélées et délatrices, ou plus officiellement « engagées dans la promotion des valeurs républicaines ».

Pour la presse, à en croire Libé, cette mesure liberticide à terme reste malgré tout encore trop « outrageusement modeste » (la Charente Libre) et l’arsenal répressif qui l’accompagne n’est, pour tout dire, «pas suffisant » (Dernières Nouvelles d’Alsace).

Le soi-disant racisme n’est en réalité que l’expression saturée de la volonté naturelle de survie d’un peuple agressé et violé dans sa chair, que des instances supérieures pour leurs bénéfices à long terme entendent casser et détruire en y introduisant massivement des populations aux cultures et aux mœurs incompatibles avec l’habitant historique et originel. Un arbre qu’on déracine meurt et les Français de souche ne veulent simplement pas mourir, ils n’entendent pas se laisser déraciner sans réagir. Il n’y a évidemment aucun caractère raciste là-dedans et nos élites perverses le savent parfaitement. Leur but est ailleurs.

Ce plan indique vouloir « faire du racisme et de l’antisémitisme une circonstance aggravante généralisée à tous les crimes et délits ». Bien entendu, si vous vous faites agresser parce que vous êtes chrétiens, athées ou bouddhistes cela ne constituera pas une circonstance aggravante, peut-être même que vous l’aurez un peu cherché puisque vous êtes racistes. Le plan part donc du principe que vous, les Français de culture chrétienne, n’êtes pas victimables. On s’en convaincra avec la laconique remarque du commissaire de police de Saint-Omer après la profanation de tombes dans le cimetière de Wizernes : « Nous avons regardé les noms des tombes qui ont été abîmées, il ne s’agit ni de personne de confession juive ni de personne musulmane »… Oui, et donc ? Il faut croire que cela doit faire une différence…

De la même manière, la surveillance des lieux ou rassemblements chrétiens n’est pas prévue au programme, contrairement aux deux autres cultes, puisqu’il s’agira de « garantir la sécurité des lieux de culte, des écoles et des points de rassemblement juifs et musulmans ». Vous aurez beau arguer que les lieux chrétiens sont de très loin les plus profanés, comprenez bien que cela ne compte pas pour M. Valls. D’ailleurs ce n’est pas anodin si les tombes chrétiennes sont seules qualifiées de « dégradées » quand les tombes juives ou musulmanes sont, elles, qualifiées de « profanées ». Faut-il en conclure que les défunts chrétiens n’auraient pas le même statut de respectabilité que ceux des deux autres religions ? Que l’on peut se permettre de les occulter comme lors de la prise d’otages mortelles de Kenyans chrétiens qualifiés pudiquement par la presse de « non musulmans » ?

Une instance sera également créée dans chaque département afin qu’il ne puisse plus exister de zones de non droit. On aimerait déjà que la police, les pompiers, les médecins et les citoyens ordinaires puissent se rendre, sans risquer leur vie, dans ce qui constitue actuellement ces zones de non droit.

Pour ce « comité de pilotage », un budget de 100 000 euros est prévu, ainsi qu’une « communication offensive », dont on ignore la forme qu’elle prendra, sous la direction d’un maître d’ouvrage et qui réunira divers « parrains » (il n’est pas précisé s’ils porteront des costumes rayés), ainsi qu’un « club de mécènes de la citoyenneté ». Les parrains seront des artistes, créateurs, sportifs, intellectuels, enseignants, militaires, policiers, etc. Ces derniers seront donc moins présents sur le terrain pour vous protéger en cas d’agression mais il faut bien comprendre que leur nouveau rôle est bien plus important que de sauver votre vie ou celle de vos proches. Ils ne peuvent pas être partout et il y a des priorités.

Dans cette optique, Manuel Valls a annoncé vouloir débloquer la coquette somme de 100 millions d’euros sur trois ans, justifiant que « le racisme, l’antisémitisme, la haine des musulmans, des étrangers, l’homophobie augmentent de manière insupportable dans notre pays » et que désormais la coupe étant pleine, il ne fallait « plus rien laisser passer ».

Valls a tenu à rassurer l’ensemble du peuple français que « les Français juifs ne devaient plus avoir peur d’être juifs » et que « les Français musulmans ne devaient plus avoir honte d’être musulmans ». Les Français chrétiens et athées, eux, peuvent se brosser. Ils peuvent sans problème avoir peur et avoir honte, M. Valls n’a pas prévu de se rappeler qu’il en subsiste encore survivant ça et là. On s’excuse M’sieur Valls de vous déranger par notre nauséabonde présence !

On a bien compris que pour Manu-le-Chimique ce serait des Français de souche athées et chrétiens que proviendrait le racisme. C’est en tout cas ce qui frappe immédiatement puisqu’à aucun moment dans les douze pages du plan n’est fait la moindre référence aux insultes subies quotidiennement par les Français non communautarisés. D’autant qu’il a ajouté à l’intention de son public de lycéens « vous êtes tous d’origines différentes, et ça c’est une force. C’est ce message-là qui doit dominer aujourd’hui ». Les Français « terroir » ne sont plus légitimes sur le sol de leurs ancêtres, ces rancis doivent céder la place et le pays aux nouveaux venus dont on comprend bien par ces mots que le racisme ne peut en aucun cas émaner d’eux puisque seul le blanc de culture chrétienne est raciste. La preuve : « … il y a eu des dérives. Elles ne sont pas seulement une menace pour ceux qui en sont les victimes, citoyens français de confession juive, de confession musulmane, et plus largement tous ceux qui sont victimes de racisme et de discrimination en raison de leur couleur de peau, de leurs origines ou de leurs croyances ».

Bien entendu, nos chères têtes bl… auront droit elles aussi à la propagande d’Etat et se verront soumises à « l’apprentissage de la vie citoyenne » et comme il se doit à « la fréquentation des lieux de mémoire », ainsi qu’à la mobilisation « d’institutions mémorielles » avec « à chaque étape de la scolarité, un lieu de mémoire ». La repentance à haute valeur culpabilisatrice qui nous anéantit doit marcher à plein. L’Histoire va donc se résumer à cela : le mémoriel.

La bonne nouvelle c’est que dans le plan, il est dit notamment que « rappeler l’Histoire, toutes les histoires, doit être possible partout sans restriction, sans détour ». Cela signifie donc qu’il sera permis de rappeler que Charles Martel a bouté les musulmans à Poitiers en 732 ! On pourra encore sans état d’âme évoquer qui étaient les différents acteurs et bénéficiaires de la traite d’esclaves durant les Barbaresques et durant les autres traites également…

Dominique Sopo, président de SOS-Racisme s’est déclaré satisfait de tout cela, tout en réclamant néanmoins une certaine prudence sur la forme : il ne faudrait pas que le côté goulag de la chose soit trop perceptible. Quant au président de la Licra, il a apprécié les mesures, estimant qu’elles ne portaient en rien « atteinte à la liberté d’expression » (du tout, du tout) et qu’elles étaient « le signe d’un pragmatisme indispensable pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme ».

On pourra philosopher d’ailleurs sur cette distinction de racisme et d’antisémitisme en se demandant si, en soi, cela ne serait pas déjà une forme de discrimination.

Internet va donc être encore plus surveillé qu’aujourd’hui et c’est bien là la véritable finalité de cette coûteuse opération. Car en réalité le racisme est le cadet des soucis de nos élites, ce qu’elles veulent c’est nous contrôler, le reste n’est que prétexte fallacieux. Sinon pourquoi nos dirigeants ne lanceraient-ils pas un grand programme de lutte contre le viol puisque chaque année 75 000 femmes se fontvioler en France ? Est-ce que ce n’est pas autrement plus gravissime que le dessin d’une tête de cochon sur un mur de mosquée ? Est-ce que ces viols banalisés ne devraient pas faire l’objet d’une grande cause nationale ? Non bien sûr, car cela ne pourrait justifier la surveillance des citoyens.

Big Brother is watching us…

Caroline Alamachère

http://www.youscribe.com/catalogue/tous/actualite-et-debat-de-societe/actualite-evenements/plan-contre-le-racisme-et-l-antisemitisme-les-propositions-de-2568420

http://ripostelaique.com/un-plan-contre-le-racisme-et-lantisemitisme-qui-ignore-les-chretiens-et-les-athees.html

Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Un plan contre le racisme et l'antisémitisme qui ignore les chrétiens et les athées
Tag(s) : #Manipulation

Partager cet article

Repost 0