Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une Philippine défenestrée par son employeur égyptien

Une jeune domestique philippine de vingt-cinq ans, Melirose Balagosa, a quitté sa petite fille en octobre 2014 pour partir travailler au Koweït. 47,5% de la population philippine vit avec moins de 1,52 euro par jour, ce qui explique les expatriations fréquentes.

Ces jours-ci, son employeur égyptien, mécontent, l’a défenestrée du quatrième étage. Fort heureusement, Melirose a survécu à sa chute.

Il s’agit d’un cas qui serait loin d’être unique à en croire les associations d’aide aux victimes, car les migrants des pays du Golfe sont régulièrement maltraités et très largement exploités. Quant aux petites filles, elles sont, elles, généralement victimes de viols.

C’est la jeune sœur de Melirose – elle-même victime d’un viol il y a plus dix ans, précise l’association Caméléon – qui a appelé les secours. La police a transporté la jeune femme aux urgences. Celle-ci souffre de fractures multiples, notamment à la mâchoire, aux jambes et aux genoux, et elle se trouve toujours actuellement dans l’incapacité de parler.

 

 

Une page Facebook (https://www.facebook.com/Justiceformelirose?fref=ts ) a été créée par les amis de la victime pour dénoncer ce drame, et sa famille a réclamé que la justice soit saisie.

Selon les chiffres officiels, « l’Arabie saoudite est la première destination des travailleurs philippins émigrés (24,8%), suivie par les Émirats Arabes Unis (15,6% - Human Rights Watch a dénoncé leurs conditions de vie en octobre 2014), Singapour (6,4%), le Koweït et le Qatar (5,3%), et Hong Kong (5%) ».

Laurence Ligier, fondatrice de l’association Caméléon, a relaté un cas similaire d’une Philippine jetée du 8e étage par son employeur à Abu Dhabi, d’un autre cas d’inceste d’une enfant au Liban. Selon ses dires, la petite fille serait restée enfermée deux jours dans des toilettes avant de pouvoir rejoindre l’ambassade des Philippines pour y trouver assistance, de même que soixante femmes qui s’y étaient réfugiées pour des raisons similaires.

Selon une étude du gouvernement philippin, 70% de ses ressortissantes employées comme domestiques en Arabie Saoudite sont victimes de maltraitance, de même que les Indonésiennes, les Cambodgiennes ou les Laotiennes.

 

http://www.parismatch.com/Actu/International/Une-domestique-philippine-defenestree-par-son-employeur-847195

Tag(s) : #Etat du monde

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :