Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Made in France : près d'Aurillac, le mobilier de puériculture naît grâce à un savoir-faire ancestral

La seule entreprise française à produire des meubles de puériculture en bois massif est installée depuis 1926 dans le Cantal, à Marmanhac, près d’Aurillac.

Trois générations se sont succédé à la tête de l’entreprise familiale Combelle depuis 1926 à Marmanhac (Cantal). Aujourd’hui, elle est la seule en France à fabriquer des meubles de puériculture en bois massif. Faute de repreneur et pour assurer l’avenir, l’entreprise a été rachetée par Candide baby group (70 %) et NP Jardin (30 %).

La technique du bois courbé a d’abord servi à faire des manches de parapluies mais très rapidement, dès les années 30, l’entreprise se spécialise dans le matériel de puériculture. Cette technique est la même depuis les débuts. La machine à vapeur dans laquelle est inséré le bois est aussi la même. « On ne trouve plus beaucoup de personnes capables de la réparer ; on sera sans doute obligé de la changer mais, pour le moment, elle tient », constate le directeur commercial, Nicolas Brunet de la Grange.

L’entreprise familiale a toujours travaillé avec du hêtre qui provient des alentours. Un bois plébiscité pour sa solidité. De gros troncs sont livrés à la scierie, installée sur place. Les planches qui ont déjà été coupées sont entassées en pile aérée sous des tôles pour sécher pendant 3 à 8 mois.

Dans l’entrepôt, l’odeur du hêtre emplit les narines, mais pas les copeaux. Des aspirations ont été installées ; elles récupèrent les copeaux qui servent pour la chaudière. Les copeaux non utilisés sont revendus à des particuliers pour servir de litière animale. La devise de l’entreprise pourrait être la célèbre phrase de Lavoisier : « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

Dans la première partie de l’entrepôt, des femmes coupent le bois en fonction des nœuds. Grâce à des machines adaptées et spécifiques, différentes pièces sont découpées. Tout ce qui est quincaillerie, c’est le CAT d’Aurillac qui s’en charge. Toutes les pièces sont ensuite passées dans une sorte de machine à laver qui dépose une couche de vernis.

Les différentes pièces sont assemblées à la main. « Il n’y a aucune colle », précise Nicolas Brunet de la Grange. Les chaises hautes, lits à barreaux, tables à langer et parcs passent ensuite dans une autre pièce. Cette fois, c’est l’odeur de la peinture qui emplit le nez. Combelle travaille avec une entreprise française qui a été rachetée par une boîte allemande. Deux bras articulés peignent au pistolet, les finitions sont faites à la main. Une fois que tout est sec, les produits passent au service des exportations.

(…) suite de l'article ici : http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/11/02/made-in-france-pres-d-aurillac-le-mobilier-de-puericulture-nait-grace-a-un-savoir-faire-ancestral_11647173.html

Tag(s) : #Vision d’espoir

Partager cet article

Repost 0