Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Photo : AFP BERTRAND GUAY

Photo : AFP BERTRAND GUAY

En pleine polémique sur la présence de personnes radicalisées dans les entreprises de transports, l’aéroport de Roissy fait le ménage parmi ses employés. «Depuis le début de l'année, il y a 57 personnes qui ont perdu leur autorisation du fait de radicalisation. Il y en a eu cinq depuis les attentats, il y en a d'autres qui vont venir», a déclaré Philippe Riffaut, préfet délégué pour la sécurité et la sûreté des aéroports de Roissy et du Bourget.

Les personnes concernées se sont donc vues refuser ou retirer leur habilitation à travailler. Premier employeur de Seine-Saint-Denis l’aéroport tente en effet, en collaboration avec les services de l’Etat, d’écarter les employés jugés « à risques » et notamment ceux présentant des signes de radicalisation. Pour travailler en«zone réservée », c’est-à-dire la zone réservée aux passagers et au personnel, par opposition à la « zone publique », il faut ainsi obtenir l’autorisation de l'Etat.

Afin de lutter contre tout risque d’attentat organisé de l’intérieur la préfecture a annoncé que «Les 86.000 autorisations de travail sur la zone réservée seront révisées, à commencer par les 5000 personnels de sûreté de l'aéroport».

http://www.valeursactuelles.com/societe/radicalisme-57-employes-interdits-de-travail-a-roissy-57544

Tag(s) : #Anti-France

Partager cet article

Repost 0