Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Des manifestations de Tibétains dans le Sichuan ont été réprimées dans la violence

Un moine a reçu une balle dans le bras tirée par la police durant des hostilités consécutives à trois immolations mortelles en huit jours.

La police chinoise a tiré sur les manifestants tibétains suite à une série d'auto-immolations mortelles dénonçant la domination chinoise de leur pays.

Un moine bouddhiste a été touché au bras après que la police ait utilisé des gaz lacrymogènes et ouvert le feu lors d'un affrontement avec les Tibétains, devant un poste de police dans la province occidentale du Sichuan qui borde le Tibet, selon un communiqué de l'organisation Free Tibet basée en Grande-Bretagne. L’organisation n’a pas apporté plus de précisions sur ces heurts violents.

Les militants des droits de l'Homme déclarent que la Chine bafoue la liberté religieuse et la culture au Tibet depuis l’intervention de l’APL (Armée Populaire de Libération) en 1950, ce que la Chine dément, affirmant que son autorité a mis fin au servage pratiqué au Tibet, permettant le développement d'une région « arriérée » et frappée par la pauvreté.

Les Tibétains du Tibet et de la diaspora ont, ces dernières années, protesté contre la domination chinoise en s’immolant avec de l'essence.

En 2012, ce sont plus de quatre-vingts Tibétains qui se sont ainsi immolés, selon les ONG. La plupart d'entre eux en sont morts.

Le nombre d'auto-immolations a baissé ces deux dernières années mais un moine tibétain de 37 ans s’est immolé par le feu à l'extérieur d’un poste de police dans le district de Dawu au Sichuan, portant ainsi à trois le nombre de décès par le feu en seulement huit jours, selon Free Tibet.

Une jeune femme âgée de 20 ans a fait de même dans le district de Ngaba, toujours au Sichuan, et la semaine dernière, un homme s’est également incendié devant un poste de police dans la province occidentale du Gansu.

Le Dalaï Lama, chef spirituel des bouddhistes tibétains, avait été contraint, et aidé par son peuple, de fuir en Inde en 1959 après l’échec d'un soulèvement contre la domination chinoise. Il s’est dit peiné par ces auto-immolations, tout en jugeant ces actes compréhensibles, ajoutant qu'il ne les encourage pas, et mettant des doutes quant à leur efficacité.

La Chine dénonce le Dalaï Lama comme étant un séparatiste, alors qu’il ne réclame que l’autonomie pour le Tibet.

http://www.aljazeera.com/news/asia/2014/12/tibetan-protests-reported-china-sichuan-2014122644046454663.html

Tag(s) : #Etat du monde

Partager cet article

Repost 0